diffamation

diffamation [ difamasjɔ̃ ] n. f.
XIIIe; bas lat. diffamatio
Action de diffamer. calomnie, médisance. Diffamation d'un adversaire, d'un ennemi. Extorsion sous menace de diffamation : chantage.
Écrit, parole diffamatoire. Les diffamations d'un journal à scandales.
Dr. « Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé » (Loi du 29 juillet 1881). Procès en diffamation.
⊗ CONTR. Apologie, louange.

diffamation nom féminin (bas latin diffamatio, -onis) Action de diffamer ; allégation diffamatoire. ● diffamation (synonymes) nom féminin (bas latin diffamatio, -onis) Action de diffamer ; allégation diffamatoire.
Synonymes :
- dénigrement
- éreintement (familier)
- médisance
Contraires :
- éloge

diffamation
n. f.
d1./d Action de diffamer. La diffamation est un délit.
d2./d Acte diffamatoire. Ce discours est une diffamation.

⇒DIFFAMATION, subst. fém.
Action de diffamer; son résultat. Campagne de diffamation. Être en butte à de lâches diffamations (Ac.) :
1. Gérard fut assez adroit pour laisser le nom de Mademoiselle Mariette et donner à cette diffamation une tournure favorable au caractère de son amie.
CHAMPFLEURY, Les Aventures de Mlle Mariette, 1853, p. 65.
DR. ,,Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé`` (Loi du 29 juillet 1881, art. 29); fait de porter de telles allégations. Action, plainte en diffamation :
2. Je reçois de Troubat, l'ancien secrétaire de Sainte-Beuve, une lettre qui m'accuse de diffamation pour avoir rapporté la phrase colère de la princesse à Sainte-Beuve : « Mais votre maison de coquines, un mauvais lieu, et j'y suis venue pour vous! ».
GONCOURT, Journal, 1890, p. 781.
Prononc. et Orth. :[] ou [-]. Cf. diffamer. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1320 (A.N. JJ 160, f° 5 v° ds GDF. Compl.). Empr. au b. lat. diffamatio « action de divulguer, de répandre » avec infl. sém. de diffamer; a évincé l'a. fr. difame (XIIIe s. ds T.-L. — XVIIe s. ds FEW t. 3, p. 73 a), déverbal de diffamer. Fréq. abs. littér. :50. Bbg. LEW. 1960, p. 130.

diffamation [difamɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1320; difame, XIIIe; du bas latin diffamatio, du supin de diffamare. → Diffamer.
Action de diffamer. Accusation, attaque, calomnie, médisance. || Cruelle, lâche, noire diffamation. || La diffamation d'un adversaire, d'un ennemi. || Extorsion sous menace de diffamation ( Chantage).Écrit, parole diffamatoire. || Les diffamations des journaux.
1 (…) il n'y a que votre seule société (la compagnie de Jésus) qui recevrait véritablement quelque plaisir de la diffamation d'un auteur (Jansénius) qui vous a fait quelque tort.
Pascal, les Provinciales, XVIII.
2 La diffamation, la dépression, la dérision, l'opprobre dont ils m'ont couvert (…)
Rousseau, Rêveries…, 1re promenade.
Dr. || Délit de diffamation ( Injure).
3 Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation.
Loi du 29 juil. 1881, art. 29.
CONTR. Apologétique (cit. 3), apologie, louange.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • diffamation — Diffamation. s. f. v. L action par laquelle on diffame quelqu un. Diffamation publique. la diffamation du prochain est un grand peché …   Dictionnaire de l'Académie française

  • diffamation — DIFFAMATION. s. fém. L action par laquelle on diffame quelqu un. La diffamation du Prochain est un grand péché. Il n a pu souffrir une si cruellediffamation …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Diffamation — (lat., Defamation), Verbreitung einer übeln Nachrede gegen jemand, Verleumdung (s. Beleidigung), dann aber auch die gegen andre ausgesprochene Berühmung, an einen Dritten einen Anspruch zu haben. Die zuletzt genannte D. berechtigte nach früherm… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Diffamation — (Defamation, lat.), Verbreitung einer üblen Nachrede gegen jemand; diffamieren, verleumden …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Diffamation — Diffamation, lat. –tio, verstärkt infamatio, die Verbreitung nachtheiliger Gerüchte über jemanden, besonders vorgeblicher Ansprüche an eine Person. Bei den Römern konnte die D.s od. Provocationsklage angestellt werden, wenn Einer (diffamans) vom… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Diffamation — Diffamation,die:⇨Verleumdung …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • diffamation — Diffamation, Sugillatio …   Thresor de la langue françoyse

  • Diffamation — La diffamation est un concept juridique désignant le fait de tenir des propos portant atteinte à l honneur d une personne physique ou morale. La plupart du temps[1], il ne peut y avoir de diffamation que si l accusation est appuyée par des contre …   Wikipédia en Français

  • diffamation — (di ffa ma sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. Action de diffamer. •   Il n y a que votre seure société qui recevrait véritablement quelque plaisir de la diffamation d un auteur [Jansenius] qui vous a fait quelque tort, PASC. Prov. 18.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DIFFAMATION — s. f. Action de diffamer par des paroles ou par des écrits. La diffamation d un honnête homme est un crime. Il n a pu souffrir une si cruelle diffamation. Se rendre coupable de diffamation. Être en butte à de lâches diffamations …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.